DSC_0067

 Je reprends mon récit de l'Inde après quelques semaines mouvementées et loin de mon ordinateur... Rishikesh ne faisait pas parti de nos plans de départ... et ne nous avait même pas traversé l'esprit, puis j'ai rencontré mon cousin déjà parti en Inde l'année passée et j'ai vu le documentaire «  les gens du fleuve : le Gange » diffusé sur France 3, découvert que les Beatles y avait écrit un album... Et de fils en aiguilles, on s'est dit pourquoi pas, (sur les grandes recommandations de mon cousin).

A départ de Delhi, il faut prendre un train pour Haridwar et enchaîner ensuite par 1 heure de bus ou taxi pour atteindre Rishikesh, ville semi-piétonne.

Dans la réalité, nous posons les pieds très tôt sur les quais de la gare d'Haridwar accueilli par nos premiers singes aux pieds... Il y a 2 jours nous étions à Toulouse, ne l'oublions pas... Sortie de la gare, nous cherchons la gare routière, l'oeil hagard et le ventre vide, dans le vent très frais du matin. Le routard nous l'indique en face la gare des trains.... Nous n'avons pas la même notion de « EN FACE »... Bref, quelques dizaines de minutes plus tard et les remerciements d'une bonne vingtaine de rickshaws qui voulaient nous emmener à Rishikesh (en vélo!) nous trouvons la gare routière. Mais pas le bus pour Rishikesh car tout est écrit en Hindi, absolument tout... Le monsieur du guichet ne parle pas anglais, les passants et les conducteurs de bus, non plus.... Léger malaise...

L'aventure commence pour de vrai... Mais comme dans toute bonne aventure, un couple d'indien rentrant de vacances nous aperçoit tourner en vain sur les quais et nous accoste, le mari nous propose son aide.... Il devient un héros pour nous : il demande à plusieurs personnes le bus pour Rishikesh et l'attends avec nous plus de 30 minutes... Le bus arrive et il court derrière car il n'allait pas s'arrêter au quai... il nous fait signe, on saute dedans et nous avons à peine le temps de faire signe et remercier notre bonne étoile du matin... Sans lui, on y serait peut-être encore... Pour terminer notre aventure matinale, en arrivant à Rishikesh on se dit que l'on va rejoindre le quartier de Lakshman Jhula à pieds en longeant le Gange... Bonne idée mais la carte du Routard nous induit en erreur et nous faisons plus de 4 km avec nos sacs sur le dos... 

Sacré entrée en matière pour cette ville au pied de l'himalaya, non loin des sources du Gange. Ici tout s'appelle « Ganga » et propose une « Ganga view » parfois trompeuse... Notre Hôtel conseillé par mon cousin a été le moins cher de tout notre mois de voyage ! Seulement 250 Rs soit moins de 3€  la nuit pour deux personnes ! C'est le « Ganga View » qui n'a justement de "view" plus que le nom puisque qu'un immeuble est apparu entre lui et le Gange... Mais l'accueil a été très sympathique surtout pour nous trouver un taxi le dernier jour !

Nous avons passé notre séjour à flaner dans les rues ou au bord du Gange observer la population et manger dans les restaurants au bord du Gange en observant cette vie touristique arrêté dans les années 70, pleine de vieux babas égarés et de quadras en séjours Yoga-Ayurveda... 

Avec un peu plus de temps, nous aurions loué un scooter pour aller voir une cascade un peu plus loin, sans avoir peur de la circulation indienne car ici, la ville est calme et sereine. Mais il fait frais au pied de l'Himalaya et à trop discuter sur Skype en plein courant d'air un soir, nous avons choppé un bon Rhume-Rhino-Angine chacun de quoi inaugurer et tester la pharmacie emporté qui comportait malheureusement plus de médicaments contre les « problèmes digestifs » que pour le rhume !

Pour le retour, nous avons reservé un taxi pour faire le trajet entre RIshikesh et Haridawar car nous ne voulions pas arriver en retard à la gare.. Nous étions sur liste d'attente pour prendre le train pour Varanasi, un trajet d'une quinzaine d'heures ! Le stress de remonte au fur et à mesure de la soirée... Car attendons un train que nous ne pourrions peut-être pas prendre et nous n'avions pas de Plan B, hôtel à Haridwar, prochain train...

Nous avons attendu plus de 4 heures dans la gare d'Haridwar : 2 heures pour savoir si nous pourrions prendre le train et 2 heures supplémentaires pour monter dedans... Le tout en créant une attraction touristique et créant des bouchons dans la gare, car la population était clairement plus rurale et pas du tout habituée à voir une blanche, grande, aux yeux bleus et cheuveux clairs... L'attente a été plus fatiguante que trajet en lui-même, car nous avons pu avoir une couchette pour 2 dans le train et même une chacun pour la première partie de la nuit, le contrôleur ayant proposé à Aurélien de dormir dans une autre couchette jusqu'à ce qu'elle soit prise, me laissant dans mon compartiment avec 2 indiens imposants dont 1 avec des pieds aussi sales que les trottoirs d'Agra ! 

Du repos nécessaire, car l'arrivée à Varanasi a été la plus difficile de tout notre séjour ! Je vous raconte ça bientôt ! 

DSC_0091

IMG_0181

 Les singes prennent le soleil en famille

DSC_0106

 Vue du Ganga Beach Restaurant et petit déjeuner : Jus de mangue et de grenade frais et muesli au yaourt.

DSC_0108  DSC_0111

IMG_0184   IMG_0185

 Près de la passerelle

DSC_0085

 un homme médite face au soleil et au Gange

DSC_0095

DSC_0093

Coucher de soleil à Rishikesh

DSC_0096 

Nos adresses à Rishikesh :

Hotel Ganga View, Quartier Lakshman Jhula

Ganga Beach Restaurant, Quartier Lakshman Jhula

Little Buddha Café, Quartier Lakshman Jhula

Pyramid Café

Notre adresse à Haridwar :

Big Ben, RDC de l'hotel Ganga Azure, Jwalapur-Haridwar Road

A voir aussi : 

Voyage en Inde # 1 : Choix de l'itinéraire

Voyage en Inde #2 : Delhi, la capitale, la découverte (Partie 1)

Voyage en Inde #2 : Delhi, la capitale, la découverte (Partie 2)